You are here
Theresa May: Il n’y aura pas de nouveau référendum sur l’adhésion à l’UE          

Theresa May: Il n’y aura pas de nouveau référendum sur l’adhésion à l’UE      

Il n’y aura pas de nouveau référendum sur l’adhésion au Royaume-Uni “, a déclaré Theresa May.

Lors de l’interview à la radio commerciale la plus écoutée à Londres sur la question de l’hôte sur la façon de voter pour un nouveau référendum sur l’adhésion à l’UE, May a déclaré qu’il ne répondrait jamais à des «questions basées sur des hypothèses».
Le Premier ministre britannique conservateur est bien connu qu’il était membre de la campagne pour le maintien dans la campagne du référendum de l’été dernier. Dans le programme radio de LBC, il a confirmé que le référendum, sur lequel une petite majorité de 51,9% des participants souhaitait partir, a voté pour la démission.
“En attendant, j’ai fait une bonne cause, mais les circonstances changent”, a-t-il dit, ajoutant que la tâche maintenant est de mettre en œuvre une décision référendaire sur le Brexit, c’est-à-dire la sortie britannique.
La question répétée du journaliste de savoir si «aujourd’hui» organiserait un nouveau référendum sur la façon de voter, Theresa May disait furieusement: «Je pourrais dire que je voterais encore mais que je partirai, juste pour me donner une réponse à cette question “.
Il a dit deux fois, ajoutant qu’il n’y aurait pas de nouveau référendum sur l’adhésion britannique à l’UE. “Nous mettrons en œuvre ce que les Britanniques ont voté, mettre en œuvre le Brexit et sortir de l’Union européenne le 29 mars 2019”, a déclaré le Premier ministre britannique à la radio.
Le 29 mars, Theresa May a annoncé l’activation de l’article 50 du Traité de Lisbonne. Cet article réglemente – et l’annonce de son activation a commencé – le processus Brexit.
En vertu de l’article 50, l’adhésion au Royaume-Uni de l’UE est normalement résiliée deux ans après la notification de l’intention de partir. Toutefois, Londres et l’UE peuvent conclure un accord de sortie qui entrera en vigueur plus tôt, mais les négociations sur les conditions de sortie peuvent être prolongées par une décision consensuelle des États membres au-delà du délai fixé pour deux ans. Ainsi, l’adhésion britannique à l’UE peut, en principe, prendre fin avant ou après mars 2019.

Source: MTI / Image: erdon.hu /

További Hírek:

Leave a Comment