You are here
Le PE a soutenu l’extension des droits des passagers des trains Union européenne Tour 

Le PE a soutenu l’extension des droits des passagers des trains

Les membres du Parlement européen réunis en séance plénière à Strasbourg ont appuyé l’amendement, qui augmente le montant de l’indemnisation des passagers en cas de retard du train, prévoit une assistance plus efficace pour les passagers handicapés et facilite l’accès des cyclistes au rail.

Selon les informations fournies par le Parlement européen, en cas de retard supérieur à une heure, le montant des dommages-intérêts dus aux passagers passerait de la moitié du prix du billet à la moitié. Si le train est retardé d’une heure et demie, 75% du billet et un retard de deux heures correspondraient au prix total du billet.
Si le passager a un billet de plusieurs compagnies de chemin de fer, voire différentes, à différentes étapes du voyage, son droit à l’information, à l’assistance et aux indemnités ne peut être modifié.
Les membres ont rejeté la partie de la proposition selon laquelle les passagers n’auraient pas été indemnisés en cas de “circonstances exceptionnelles”.
Selon la résolution, les personnes à mobilité réduite doivent être disponibles dans les grandes gares gratuitement et sans demande préalable. Il a également été précisé que la réparation intégrale des dommages causés par les compagnies de chemin de fer et les directeurs de gare dans les fauteuils roulants ou autres moyens de mobilité relève de la responsabilité des compagnies et de l’exploitant.
Selon le texte, les passagers ont le droit de monter leur vélo dans le train, y compris les vols à grande vitesse, les vols longue distance, transfrontaliers et locaux. Dans les trains neufs et remis à neuf, il doit toujours y avoir un emplacement bien indiqué pour les vélos assemblés.
Les députés ont également soutenu la sortie anticipée des dérogations temporaires aux règles. Auparavant, plusieurs États membres, dont la Hongrie, avaient bénéficié d’une dérogation, de sorte que les droits des passagers de 2009 ne pouvaient être appliqués que partiellement au train national pendant un certain temps. Les exemptions sont censées disparaître au plus tard un an après l’entrée en vigueur des règles modifiées.
Les modifications proposées s’appliqueront à tous les États membres de l’UE et à tous les types de services ferroviaires (privés et communautaires, internationaux et nationaux), et seront appliquées aux chemins de fer de banlieue, a déclaré le Parlement européen.

Share Button

További Hírek:

Leave a Comment