You are here
L’UE a adopté de nouvelles règles pour la libre circulation des données       Le Conseil de l’Union européenne a approuvé le nouveau règlement qui élimine les obstacles à la libre circulation des données non personnelles au sein de l’UE, a annoncé vendredi le Conseil de l’UE.      Selon les informations, les nouvelles règles stimulent l’économie axée sur les données et favorisent le développement de nouvelles technologies émergentes telles que les systèmes de trafic auto-pilotés et l’intelligence artificielle.     En vertu de cette disposition, il est mis fin aux restrictions imposées par les autorités des États membres en ce qui concerne le stockage et la gestion de données non personnelles en raison de leur localisation géographique, sauf si de telles restrictions sont justifiées par des raisons de sécurité publique. Les nouvelles règles offrent une plus grande flexibilité aux entreprises européennes, car elles seront ensuite en mesure de choisir celle qui leur convient le mieux parmi les services en nuage.     Les autorités des États membres continueront d’avoir accès aux données à des fins de contrôle réglementaire ou de surveillance, même si elles sont localisées dans un autre pays.     Le règlement encourage également l’élaboration de codes de conduite facilitant l’utilisation des utilisateurs de services d’échange de données par le fournisseur de services de commutation et le retour de leurs données à leurs propres systèmes informatiques.     Les présidents du Conseil de l’UE et du Parlement européen (PE) devraient signer un décret sur la session plénière du PE la semaine prochaine, qui sera ensuite applicable dans les six mois à venir dans tous les États membres. Union européenne 

L’UE a adopté de nouvelles règles pour la libre circulation des données     Le Conseil de l’Union européenne a approuvé le nouveau règlement qui élimine les obstacles à la libre circulation des données non personnelles au sein de l’UE, a annoncé vendredi le Conseil de l’UE.     Selon les informations, les nouvelles règles stimulent l’économie axée sur les données et favorisent le développement de nouvelles technologies émergentes telles que les systèmes de trafic auto-pilotés et l’intelligence artificielle.     En vertu de cette disposition, il est mis fin aux restrictions imposées par les autorités des États membres en ce qui concerne le stockage et la gestion de données non personnelles en raison de leur localisation géographique, sauf si de telles restrictions sont justifiées par des raisons de sécurité publique. Les nouvelles règles offrent une plus grande flexibilité aux entreprises européennes, car elles seront ensuite en mesure de choisir celle qui leur convient le mieux parmi les services en nuage.     Les autorités des États membres continueront d’avoir accès aux données à des fins de contrôle réglementaire ou de surveillance, même si elles sont localisées dans un autre pays.     Le règlement encourage également l’élaboration de codes de conduite facilitant l’utilisation des utilisateurs de services d’échange de données par le fournisseur de services de commutation et le retour de leurs données à leurs propres systèmes informatiques.     Les présidents du Conseil de l’UE et du Parlement européen (PE) devraient signer un décret sur la session plénière du PE la semaine prochaine, qui sera ensuite applicable dans les six mois à venir dans tous les États membres.

Désolé, cet article est seulement disponible en Hongrois, Anglais Américain, Espagnol Européen, Allemand, Polonais et Russe.

Share Button

További Hírek:

Leave a Comment