You are here
L’UE resserre le contrôle des flux de trésorerie à la frontière de l’UE Union européenne Financement 

L’UE resserre le contrôle des flux de trésorerie à la frontière de l’UE

Afin de prévenir le financement du terrorisme, le blanchiment d’argent, l’évasion fiscale et d’autres crimes, l’Union européenne (UE) a adopté un règlement visant à améliorer les contrôles sur les espèces entrant ou sortant du territoire de l’UE, a annoncé mardi le Conseil de l’UE.

Selon les informations, le nouveau règlement adopté par le Conseil des ministres des ministres de l’économie et des finances de l’UE étend le concept de trésorerie. Vous trouverez ci-dessous non seulement des billets de banque, mais également d’autres moyens et des articles de paiement faciles, tels que des chèques, des chèques de voyage, des cartes de crédit en or et prépayées. Il étend également le champ d’application des dispositions aux envois en espèces expédiés par la poste, par fret ou par messagerie.
En vertu de la nouvelle loi, tout passager entrant dans l’UE ou en sortant avec au moins 10 000 euros en espèces doit le déclarer aux autorités douanières. L’annonce sera obligatoire pour que les voyageurs conservent de l’argent dans leurs bagages ou dans leurs moyens de transport. À la demande des autorités, les voyageurs doivent présenter des espèces aux fins d’inspection.
Pour les autres espèces dites non perçues, les autorités compétentes peuvent exiger que l’expéditeur ou le destinataire fasse une déclaration de données. Les autorités pourront vérifier les envois, les colis et les moyens de transport susceptibles de contenir des espèces non incorporées.
En vertu du règlement, les États membres échangent des informations entre eux dans les cas où l’argent semble être lié à un délit susceptible de porter atteinte aux intérêts financiers de l’Union. Ces informations seront également transmises à la Commission européenne.
Le nouveau règlement n’interdit pas aux États membres d’imposer un contrôle national dans leur législation nationale afin de renforcer le contrôle national des flux de trésorerie au sein de l’Union, à condition que ces contrôles ne portent pas atteinte aux libertés fondamentales de l’UE.

Share Button

További Hírek:

Leave a Comment