You are here
Washington a aboli les sanctions contre les membres du gouvernement turc pour la détention du Rwandais Brunson Etats-Unis 

Washington a aboli les sanctions contre les membres du gouvernement turc pour la détention du Rwandais Brunson

Washington a aboli les sanctions contre les membres du gouvernement turc pour la détention d’Andrew Brunson, a annoncé le Trésor américain vendredi dans un communiqué.

Washington a également pris des mesures punitives en août contre le ministre de la Justice Abdulhamit Gül et le chef du département des Affaires intérieures, Suleiman Sojlu, faisant référence à leur rôle dans l’arrestation et la détention du révérend américain.
Respecté, Andrew Brunson a été arrêté à l’été 2016 à la suite d’une tentative de coup d’Etat en Turquie, l’accusant d’être un membre et un assistant du coupable dans le contexte du coup d’État Fethullah Gülen vivant aux États-Unis dans un exil volontaire. Brunson, qui vit à Izmir depuis des décennies, a été accusé d’être employé par la CIA. Brunson a toujours constamment réfuté les accusations. Il a été condamné à trois ans d’emprisonnement, maintenu en détention privée pendant deux ans et placé en résidence surveillée cet été.
L’affaire du pasteur avait lourdement pesé sur les relations turques américaines. Le président des États-Unis, Donald Trump, a appelé à plusieurs reprises le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, jusqu’à la libération de Andrew Brunson à la mi-octobre. Rentré aux États-Unis par avion militaire américain, Donald Trump le reçut personnellement à la Maison Blanche.
En réponse aux sanctions contre deux gouverneurs turcs, Ankara a embauché deux membres du gouvernement américain – Jeff Sessions Justice et le responsable de la sécurité intérieure de Kirsten Nielsen. Le ministère turc des Affaires étrangères a annoncé que ces sanctions avaient également été abolies.

Share Button

További Hírek:

Leave a Comment